• Si tu aimes...

     

    Si tu aimes la lune froide,
    Les objets,
    Les couvertures de livres,
    Les portes de voitures,
    Et l´apparence des gens,
    Je ne viendrai pas avec toi
    Au bord de la mer,
    Et je ne dessinerai pas
    Ton image sur le sable.

    Si tu aimes les fenêtres,
    Les coupes argentées,
    Et les manteaux de zibeline,
    Je te sourierai
    De l´autre côté de la rue,
    Mais je n´irai pas
    À un restaurant chic avec toi
    Pour manger de la poitrine d´oie.

    Si tu aimes la voile,
    Les grands voyages
    Et les îles Canaries,
    Tu partiras et moi,
    Je resterai ici, et me souviendrai
    De ce matin quand
    Le vent dans mes cheveux
    A emporté ton image.

    Si tu aimes
    Les billets de banque,
    Je t´aiderai à t´en débarrasser,
    Et je te donnerai tout,
    Tout ce que tu voudras,
    Sauf mon coeur.

    Si tu aimes trop les livres,
    Que deviendrai-je
    Quand tu me connaîtras par coeur,
    Et mes histoires ne t´intéresseront plus ?

    Si tu aimes les petites filles,
    Les petites filles et les petits garçons,
    Les chiens, les mamies,
    Les vieilles filles,
    La salade et le céléri,
    Le rôti de mouton,
    Les matins de printemps,
    Les hommes solitaires des stations hors service,
    Je viendrai avec toi
    Au bord de la mer.

    Et je dessinerai, je dessinerai
    Ton image sur le sable.
    Et je dessinerai, je dessinerai
    Ton image sur le sable.

    Matti Rossi
    traduit par moi

     


    2 commentaires
  • '

     Chaque jour il faut danser, fût-ce seulement par la pensée...

    -Nahman de Braslaw-

       


    1 commentaire
  •  

    Si je me trouve en situation
    où les communications modernes
    ne fonctionnent pas,
    je peux toujours t´envoyer
    un signal de fumée.

     


    1 commentaire
  • Qu´il neige !

     

    Peu importe ce que peut nous réserver l'hiver,
    Nous y ferons face ensemble.

     

    Lars Danielsson - Passacaglia

     


    1 commentaire
  •  

     

    Après avoir vu disparaître leur lapin de compagnie,
    trois hommes d´affaires au chapeau haut-de-forme
    se sont dirigés vers le Pays des Merveilles,
    où ils ont rencontré Alice devenue trapéziste.
    Elle a sorti le lapin de son chapeau.

    Chapeau bas !

     

     

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires