• À table !

     

    Un dimanche matin,
    J´ai reçu un coup de fil de Londres.
    C´était ma cousine C laire :
    "Ca va ? Bertie ne t´embête pas trop
    Avec sa cuisine anglaise ?"
    "T´inquiète pas, tout va bien.
    J´ai réussi jusqu´à présent à résister  à ses plats
    Les plus gros en matière grasse",
    La rassurai-je en riant.
    "I´m glad ! Alors, tu seras d´accord
    Pour l´héberger encore pendant quelques temps ?
    On m´a fait un offre de travail irrésistible !"
    S´exclama ma cousine.
    "Oui, bien sûr mais quand est-ce que tu vas rentrer ?"
    "Merci, you´re a darling !"
    Répondit Claire d´un ton soulagé
    Et raccrocha le téléphone sans me répondre.


    Bertie apprit la nouvelle avec plaisir :
    "Je suis née à Westminster
    Mais je préfère rester à Paris.
    À mon âge, suivre les caprices de Claire
    Peut s´avérer fatiguant."
    "Ah, tu aurais sûrement plein d´histoires
    À me raconter de ta jeunesse anglaise."
    Lui disai-je en finssant mon café.
    J´avais l´habitude de me passer de petit déjeuner.
    "Mais oui ! Heureusement que j´ai apporté avec moi
    Toutes mes photographies.
    Je pourrais t´en montrer quelques-unes, si tu veux.
    Mais avant cela, nous allons passer à table.
    Je t´ai préparé un petit déjeuner anglais traditionnel.
    Tu vas te régaler !"
     

     

    3 commentaires
  • Upload images

     

     

     

     Allons danser une milonga torride
    Sur les trottoirs De Buenos Aires
    Où les malfrats portent
    Des chapeaux gris,
    Des écharpes noires
    Et des chemises rayées...

     

     

     

    Cuarteto Cedrón : Milonga de la Ganzúa

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Aucun caractère n´est stable.
    La loi du temps nous empêche de
    Rester le même.

     

     

    Jean Sibelius - Etude Op.76 No.2

     


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires