• Au temps des fraises

    Au temps des fraises

     

    Nous habitions à la campagne,
    je dormais la fenêtre ouverte ;
    tous les matins d´été,
    le chant des oiseaux
    me réveillait.

    Quand j´avais du chagrin,
    je courais me cacher ;
    toutefois, mon petit nounours
    savait toujours de quoi
    il s´agissait...

    At the age of 19,
    I flew away from home,
    puis mon père a vendu la ferme
    dans laquelle nous habitions.
    Je ne regrette qu´une seule chose :
    de ne pas avoir pu dire adieu
    à la maison... 

     
     
     
    « Sad remindersHenry Brown »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mardi 22 Mai 2012 à 11:06

    Maison de l'enfance, berceau des souvenirs, c'est toujours un créve coeur de la voir partir

    amicalement

    Claude

    2
    Jeudi 24 Mai 2012 à 11:47

    La nature est merveilleuse si nous ouvrons nos yeux et nos oreilles

    bisous

    marie

    3
    Samedi 18 Août 2012 à 10:51

    Eh oui cette maison d'enfance
    elle est gravé en nous
    Jamais on ne l'oubliera ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :