• Au temps des fraises

    Au temps des fraises

     

     


    Un soir d´été,
    Quand j´avais 17 ans,
    Je suis sortie pour aller cueillir
    Des fraises dans les bois.

    À cette époque-là,
    J´étais une demoiselle
    Très sage et obéissante.
    Je suivais les conseils
    De ma chère mamie chez qui
    Je passais toutes mes vacances
    D´été et celles d´hiver aussi.

    Eh bien, ce soir-là
    À mon grand regrét,
    Des fraises,
    Je n´en ai pas trouvé.
    "C´est bizarre quand même..."
    Me suis-je dit en avançant dans les bois,
    "Avant-hier, il y en avait encore plein,
    Surtout dans les clairières."

    En continuant mon chemin,
    Je vis une fille aux cheveux d´or
    Vêtue d´une cape rouge
    Assise sur un petit rocher.
    Sur ses genoux,
    Elle tenait un panier
    Rempli de fraises.
    "Oh, la cueillette
    Fût abondante pour vous !"
    La félicitai-je 
    En m´approchant d´elle.
    "Venez y goûter avec moi."
    M´invita la fille
    En me tendant le panier.

    "Mais c´est très gentil !"
    La remerciai-je
    En me mettant à savourer
    Les petits fruits parfumés.
    "C'est incroyable comme
    C'est silencieux dans cette forêt !"
    Fis-je observer à ma nouvelle amie.
    Sans mot dire, elle se pencha
    Pour m´embrasser.
    J´ai rougi comme une tomate !
    "Mamie a raison" me suis-je dit,
    "Il faut se méfier des chaperons rouges,
    Qui courent dans les bois !"

    En repoussant la blonde,
    Je lui rendis son panier.
    "Mais vous etes folle,
    Qu´est-ce qui vous a pris ?!
    Arrêtez, ou j´appelle le loup !"
    En ôtant sa perruque blonde dorée
    La fillette s´exclama :
    "Mais laisse-moi t´expliquer !
    Tu ne me reconnais pas ?"

    En effet, c´était Félix,
    Le fils aîné du charpentier !
    Celui qui se cachait
    À chaque fois quand je passais
    Devant la maison de ses parents
    Avec ma copine Sandrine,
    Qui, à cette époque-là,
    Habitait juste à côté.

    "Mais Félix, pourquoi
    T´es-tu déguisé en fille ?
    Depuis un bon moment déjà,
    Je rêve de sortir avec toi !"
    "C´est vrai ?"
    Demanda Félix en souriant
    "J´ai cru que tu n´aimais que les filles !"


    Le lendemain matin,
    Félix et moi,
    Nous sommes sortis ensemble.
    Pour aller cueillir des fraises ?
    Mais oui, évidemment ! ;)  

     

     

    Isabelle Bal : Qu´il est doux

     

     

    « Une courte danseLe doux temps des fiançailles »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Jeudi 9 Mai 2013 à 21:15

    ...d'où l'expression "aller aux fraises" ; mais dans les bois, c'est vrai que c'est plus doux comme le dit si bien cette courte et belle chanson...

    2
    Samedi 11 Mai 2013 à 11:00

    Tiens c'est marrant dans mon dernier billet, mes ventures en Cévennes, je raconte que je mange des fraises, des maras des bois, eh bien dans les forêts les grands esprits se rencontrent........

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :