• Beauté du calme



    Ce n'est pas seulement la guerre ni l'amour,
    Ni les maux éclatants d'une âme inconsolée,
    Ni les trônes fameux s'écroulant tour à tour,
    Qui peuvent inspirer la poésie ailée.

    Elle aime l'humble asile où la Paix fait séjour ;
    Il lui plaît de gravir la colline isolée
    Et de voir la chaumière à la fin d'un beau jour
    Qui fume vers le ciel du fond de la vallée.

    L'effort secret lui plaît, le modeste bonheur,
    Le cœur simple qui loin des yeux humains se fane ;
    Elle aime à contempler le ruisseau diaphane,

    Cristallin parce qu'il voyage avec lenteur.
    Pour toujours plaire il faut une musique douce ;
    La plus suave fleur se cache dans la mousse.
     

    William Wordsworth

     

    Beauté du calme

     

    Beauté du calme dans "Choix de poésies", p.266, trad. Émile Legouis, Les Belles-Lettres, Paris, 1928

     

     

    « À l´heure qu´il est...Ma fille »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 23 Janvier à 15:04

    Un très joli poème ! 

      • Lundi 27 Janvier à 17:54

        Oui, effectivement !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :