• Domus sua cuique est tutissimum refugium...

     

    "Ah, les américains !"
    S´exclama Bertie un dimanche soir
    Confortablement assise devant la télé,
    En train de regarder
    Le film Chantons sous la pluie.
    "Ils viennent à peine
    De finir leur petit déjeuner
    Et ils sont déjà habillés impec !"

    Je venais juste de rentrer.
    Le week-end, je travaillais
    En tant que réceptionniste
    Dans un petit hôtel
    Sur la rive gauche.

    "J´aime bien la télé",
    Continua Bertie,
    "On peut y regarder un opéra, par example,
    Sans être soi-même obligé de se mettre
    Sur son trente et un !"
    "Chais pas moi j'y vais jamais à l'opéra..."
    Lui répondai-je à mi-voix
    En allant me préparer une tartine.
    Je n´avais qu´une idée dans la tête :
    Sauter sous la coutte le plus vite possible.

    "Il y en a qui n´arrêtent pas
    De se soucier de leur look",
    Poursuivit Bertie,
    "Rose, la petite soeur de Hyacinthe Bucket
    Dans Sauver Les Apparences,
    Ne répond même pas au téléphone
    Sans avoir préalablement redressé sa coiffure !"
    "Eh ben dis donc", commentai-je.

    "J´adore cette sitcom britannique !"
    Reprit Bertie avec enthousiasme.
    "À mon plus grand regrét, hier après-midi,
    La retransmission de l´épisode 17
    De la première saison a été remplacée
    Par une diffusion en direct
    D´une épreuve du lancer du poids féminin !"

    "Donc, j´ai loupé la scène la plus émouvante
    De l´épisode en question,
    Où le pot d´échappement
    De la Ford Cortina de Onslow,
    Le beau-frère de Hyacinthe,
    Fait un gros boom
    Juste devant la maison de sa belle-soeur..."

    Que s'est-il passé ensuite ?
    Je ne sais pas. À ce moment-là,
    Je me suis sauvée pour m´échapper
    Du flot ininterrompu de paroles
    De ma parfois-trop-bavarde amie anglaise...

     

     

    Domus sua cuique est tutissimum refugium...

    Pauvre Richard...

     

     

    « Le mal des mots...Cueille le jour »

  • Commentaires

    1
    Ymi
    Lundi 8 Décembre 2014 à 15:52

    Quel entrain ! Ah, si je pouvais " claquetter " ainsi, tôt le matin, dans ma cuisine...


    mais comme refuge, je préfère de beaucoup le délicieux et ressourçant silence ...


    Belle semaine, Elfine. Bisous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :