• En route vers Noël, on s´arrête en Alabama

    En route vers Noël, on s´arrête en Alabama Portrait of Langston Hughes (1927) by F. Winold Reiss

     

    LEVER DU JOUR EN ALABAMA

     

    Quand je serai devenu compositeur
    J’écrirai pour moi de la musique sur
    Le lever du jour en Alabama.
    J’y mettrai les airs les plus jolis
    Ceux qui montent du sol comme la brume des marécages
    Et qui tombent du ciel comme des rosées douces.
    J’y mettrai des arbres très hauts très hauts,
    Et le parfum des aiguilles de pins
    Et l’odeur de l’argile rouge après la pluie
    Et les longs cous rouges
    Et les visages couleur de coquelicot
    Et les gros bras bien bruns
    Et les yeux pâquerettes
    Des noirs et des blancs des noirs des blancs et des noirs,
    Et j’y mettrai des mains blanches
    Et des mains noires des mains brunes et des mains jaunes
    Et des mains d’argile rouge
    Qui toucheront tout le monde avec des doigts amis,
    Qui se toucheront entre elles ainsi que des rosées
    Dans cette aube harmonieuse,
    Quand je serai devenu compositeur
    Et que j’écrirai sur le lever du jour
    En Alabama.

     

      LANGSTON HUGHES  

     

     

     

    En route vers Noël

     Huntsville, AL

     

    « En route vers NoëlEn route vers Noël, on visite la foire de Scarborough »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 13 Décembre 2018 à 11:07

    Bonjour

    Quand tous les humains seront devenus compositeurs... 

    Merci Langston

    Amicalement

    Pierre

    2
    Jeudi 13 Décembre 2018 à 17:47

    Très beau choix Elfine, merci beaucoup ! Les mots de Langston sont magnifiques. Je l'espère aussi ce monde solidaire et fraternel sans distinction de races ni  de couleurs, "cette aube harmonieuse" qui se lèvera peut-être un jour...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :