• Envie de voyages...

     

    Envie de voyages...

     

    Le relais

    En voyage, on s’arrête, on descend de voiture ;
    Puis entre deux maisons on passe à l’aventure,
    Des chevaux, de la route et des fouets étourdi,
    L’oeil fatigué de voir et le corps engourdi.

    Et voici tout à coup, silencieuse et verte,
    Une vallée humide et de lilas couverte,
    Un ruisseau qui murmure entre les peupliers, –
    Et la route et le bruit sont bien vite oubliés !

    On se couche dans l’herbe et l’on s’écoute vivre,
    De l’odeur du foin vert à loisir on s’enivre,
    Et sans penser à rien on regarde les cieux…
    Hélas ! une voix crie : "En voiture, messieurs ! "

    Gérard de Nerval

     

     

    « Fourrure de couleur cuivre, brunie par le soleilSouvenirs du passé et de l'avenir »

  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Juin 2020 à 21:31

    J'aime beaucoup Gérard de Nerval.

    Joie de lire ce beau poème que je découvre.

    Bon week-end Elfine  ! 

      • Mardi 9 Juin 2020 à 16:56

        Oh oui, moi aussi j´aime beaucoup ce joli poème.

        Bonne fin d´après-midi Claire-Lise !

    2
    Samedi 6 Juin 2020 à 21:38

    Il suffit de peu,
    respirer,
    et "s'écouter vivre".

      • Mardi 9 Juin 2020 à 17:00

        "S´écouter vivre"... j´aime cette expression.

        Bonne journée !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :