•  

    Je vous souhaite...

     

    «Je vous souhaite de souhaiter.
    Je vous souhaite de désirer.
    Le bonheur c'est déjà vouloir.
    Comme en droit pénal, l'intention vaut l'action.
    Le seul fait de rêver est déjà très important.
    Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir,
    et l'envie furieuse d'en réaliser quelques-uns.
    Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer,
    et d'oublier ce qu'il faut oublier.
    Je vous souhaite des passions.
    Je vous souhaite des silences.
    Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil
    et des rires d'enfants.
    Je vous souhaite de respecter les différences des autres parce que
    le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir.
    Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence,
    aux vertus négatives de notre époque.
    Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche,
    à l'aventure, à la vie, à l'amour,
    car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable
    ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille.
    Je vous souhaite surtour d'être vous, fier de l'être et heureux.
    Car le bonheur est notre destin véritable.»

    (Voeux offerts par Jacques Brel au micro d'Europe 1, le 1er janvier 1968)

     

     


    2 commentaires
  •  

     

      ∴ ∴ ∴

     

    Là où je me trouve, la météo prévoit de la neige pour plus tard !

    Let it snow!

     

    Bon Réveillon !

     

     

     

     

     

     

     

     Laura Pausini - Va A Nevar

     

     

     

     


    4 commentaires
  •  

     

    Les fêtes de fin d'année sont toujours un moment particulier avec une envie de se retrouver en famille ou entre amis. Le jour de Noël y ajoute un soupçon de féérie...

     

    Save the star for me tonight

     

      Joyeux Noël !

     


    2 commentaires
  •  

     

    Plus que 3 semaines !

     

    Ca sent Noël !

     

     


    votre commentaire
  •  

     

     

     J’entends chanter l’Amérique, j’entends ses diverses chansons,
    Celles des ouvriers, chacun chantant la sienne joyeuse et forte comme elle doit l’être,
    Le charpentier qui chante la sienne en mesurant sa planche ou sa poutre,
    Le maçon qui chante la sienne en se préparant au travail ou en le quittant,
    Le batelier qui chante ce qui est de sa partie dans son bateau, le marinier qui chante sur le pont du vapeur,
    Le cordonnier qui chante assis sur son banc, le chapelier qui chante debout,
    Le chant du bûcheron, celui du garçon de ferme en route dans le matin, ou au repos de midi ou à la tombée du jour,
    Le délicieux chant de la mère, ou de la jeune femme à son ouvrage, ou de la jeune fille qui coud ou qui lave,
    Chacun chantant ce qui lui est propre à lui ou à elle et à nul autre.
    Le jour, ce qui appartient au jour – le soir, un groupe de jeunes gars, robustes, cordiaux,
    Qui chantent à pleine voix leurs mélodieuses et mâles chansons.

     

    WALT WHITMAN  

     

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique