•                                                  Elizabeth Okie Paxton - The Open Window, 1922

     

    Tous les matins,
    Il ouvrait la fenêtre de sa chambre
    Et jouait de la flûte.


    Après qu´il eût déménagé,
    Ces doux moments de musique matinale
    Me manquaient tellement
    Que pendant longtemps, je n´ai pas pu 
    Apprécier le sifflement du merle noir
    Réapparu sur mon balcon.


    J´espérais le retour de mon flûtiste
    Dont la fenêtre restait fermée.

     

     

     


    2 commentaires
  •  

    I am Lights

     

     

     


    votre commentaire
  • Edna Clarke Hall

     

    "As a student at the Slade School of Art in the 1890s,
    I took lessons in oil painting, but I decided  it was not for me"

     

     

    Edna Clarke Hall

     
    "I wanted to draw a subject quickly"

     

     

    Edna Clarke Hall

     

    "Seize it, convey my impression"

     

     

    Edna Clarke Hall

     

    "So I chose watercolour"

     

     

     


    votre commentaire
  • Ilse Weber

     

    En 1942, Ilse Weber, 
    Un écrivain juif tchèque pour enfants,
    Est déportée dans le camp de concentration de Terezin
    Avec son plus jeune fils Tommy et son mari.
    Elle y travaille comme infirmière.
    Il n’y a pas de médicaments pour soigner 
    Les enfants juifs là-bas, donc Ilse trouve un moyen
    Pour soulager leurs souffrances en composant 
    De merveilleuses chansons pour eux. 
    Lorsque son mari est transféré à Auschwitz,
    Elle décide volontairement de le suivre avec son fils
    Afin que la famille puisse rester ensemble.
    Arrivés là-bas, Ilse et Tommy
    Sont aussitôt envoyés à la chambre à gaz.
    Ilse y entre avec son fils et les autres enfants.
    Pour les calmer, elle s´assied dans une angle
    Et chante avec eux la berceuse Wiegala 
    Qu´elle a écrite auparavant.
    Son mari survit. 
     

     

     

    Wiegala, wiegala, weier
    Le vent joue de la lyre
    Il en joue si doucement
    Dans les roseaux verts
    Le rossignol chante sa mélodie
    Wiegala, wiegala, weier
    Le vent joue de la lyre

    Wiegala, wiegala, werne
    La lune est une lanterne
    Debout sur le firmament assombri
    Elle ne cesse de regarder la terre
    Wiegala, wiegala, werne
    La lune est une lanterne

    Wiegala, wiegala, wille
    Que le monde est silencieux
    Aucun bruit ne dérange
    L´agréable tranquillité
    Dors, mon petit enfant,
    Dors, toi aussi
    Wiegala, wiegala, wille
    Que le monde est silencieux
     
     
     
    *
     
     

    2 commentaires
  •  Stacey Kent

     

     

    "La musique m’aide à avancer.
    Elle me guérit parfois.
    La musique a toujours été là
    Pour m’accompagner
    A travers mes émotions.
    Pour y donner un sens.
    Elle me rend heureuse
    Quand je suis heureuse.
    Elle me rend triste
    Quand je suis triste.
    En bref, la musique me permet
    Tout simplement
    De vivre intensément
    Mes sentiments."

     

     

     

     

    Le Quatuor Ébène a enregistré un album
    Avec Bernard Lavilliers et Stacey Kent.
    J'ai vraiment hâte d'écouter ce disque !

     

     


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique