•  

    Nos racines ne sont pas dans notre enfance...

     Winslow Homer -  Snap the Whip (a fragment)
     

    Nos racines ne sont pas dans notre enfance,
    dans le sol natal, dans un lopin de terre,
    dans la prairie enclose
    où jouent les enfants de la maternelle.
    Nos racines sont en chaque lieu
    que nous avons un jour traversé.

    Ainsi, comme le gratteron, croissons-nous
    en nous agrippant ici et là.
    Et ces chemins qui serpentent sans fin,
    et ces forêts bleuissant dans le lointain
    — sans parler des montagnes de nos rêves —,
    les lieux étrangers et les noms étrangers,
    deviennent nôtres et de nouveau étrangers.

    Ils ne nous quittent pas pour de bon.
    Soudain la canne du marcheur reverdit,
    et prend racine, et refleurit.

     

    Karl RISTIKIVI, extrait du recueil Le chemin de l’homme, traduit de l'estonien par Jean Pascal Ollivry

     

     

    Titre 35 : Jethro Tull - Bourée

     

     


    1 commentaire
  •  

                    

    Frederick Childe Hassam : Easter Morning  (Portrait at a New York Window)

     

    On apprend l'eau par la soif.
    La Terre - par les Océans traversés.
    La Jubilation - par les affres -
    La Paix, par le récit des batailles -
    L'Amour, par l´humus de la tombe -
    Les Oiseaux, par la neige.

    EMILY DICKINSON
    Traduit de l'anglais par Françoise Delphy

     


    4 commentaires
  •  

     

     

    One of my favorite places!

    One of my favorite songs!

    One of my favorite singers!

    What more could one ask for?

     

     

     

     

     

    In Berkeley Sauare

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  •  

     À table !

     

    L´Andouillon des îles au porto musqué, de Boris Vian

    "Prenez un andouillon que vous écorcherez malgré ses cris. Gardez soigneusement la peau. Lardez l'andouillon de pattes de homard émincées et revenues à toute bride dans du beurre assez chaud. Faites tomber sur glace dans une cocotte légère. Poussez le feu, et sur l'espace ainsi gagné, disposez avec goût des rondelles de ris mitonné. Lorsque l'andouillon émet un son grave, retirez prestement du feu et nappez de porto de qualité. Touillez avec une spatule de platine. Graissez un moule et rangez le au four pour qu'il ne rouille pas. Au moment de servir, faites un coulis avec un sachet de lithinés et un quart de lait frais. Garnissez avec les ris, servez et allez-vous en."

     

    Au menu du weekend…

    Oh, but we can allways make some pancakes, too! 

     

    Titre 34 : Jack Johnson -  Banana Pancakes

     

     


    1 commentaire
  •  

    De petits ruisseaux coulent...

     

    Plongée dans mes pensées,

    La tête pleine d’informations

    Inquiétantes, je n’avais pas remarqué 

    L´arrivée du printemps !

    De petits ruisseaux coulent partout,

    Le coeur de l’hiver fond déjà...

     

     

    Titre 33 : You Raise Me Up - Sophie Moser (violin) - Ella Rohwer (cello) - Katja Huhn (piano)

     

     


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires