•  

    What a view!

     

     

    Le Salar d’Uyuni est situé

    Dans le département de Potosí,

    Au sud-ouest de la Bolivie,

    Près de la crête des Andes,

    À 3 650 mètres d’altitude.

    Le Salar d’Uyuni est

    La plus grande croûte  de sel

    Du monde : 10 582 km2,

    Soit l’équivalent de deux

    Départements français.

    Ce sel s’est déposé lors

    De l’assèchement

    D’une mer intérieure

    Qui occupait,

    Il y a environ 10 000 ans,

    Une grande partie de l’Altiplano.

    Le paysage est d’une

    Exceptionnelle beauté.

    À la saison humide,

    Le Salar devient un miroir géant ! 

     

     

     

     

    LECTURE AUDIO

    Titre 23 : Karl Jenkins: Palladio - 1.Allegretto  (arr. for Strings Orchestra)

     

     


    7 commentaires
  •  

     

    «Peu de gens sont tout à fait sourds à la prédication des pins. Leurs sermons sur les montagnes nous touchent au cœur ; et en général, si l'on pouvait amener les gens dans les bois, ne serait-ce qu'une seule fois, pour entendre les arbres s´exprimer par eux-mêmes, toutes les difficultés dans la voie de la préservation des forêts disparaîtraient.»  John Muir, traduit par Elfine

     

    LECTURE AUDIO

    Titre 22 : Elwynn Forest music

     

     


    votre commentaire
  •  

    Ce soir-là…

     

    Ce soir-là,
    Il pleuvait à verse
    Et nous nous laissions
    Emporter par le flux
    D´événements...

     

    LECTURE AUDIO

    Titre 21 : Ana María Martinez - Bachianas brasileiras No.5 : II. Dança

     

     


    2 commentaires
  •  

    L´esprit tranquille...

     

    L´esprit tranquille, à tête reposée,
    Il n´est plus le temps de se demander
    D´où vient le vent. Et de toute façon,
    D´après Robert Louis Stevenson, 
    «Le vent souffle où il lui plaît de souffler

     

    L´esprit tranquille...

    LECTURE AUDIO

    Titre 20 : Ralph McTell - The Wind in the Willows

     

     


    2 commentaires
  •  

    Un réveil brusque

     

     

    À cause des mauvais esprits
    Qui circulaient sans arrêt
    dans le quartier,
    Il faisat toujours froid
    Dans mon appartement,
    Surtout le matin.
    J´avais donc pris l´habitude
    De rester sous la coutte
    Le plus longuement possible. 
     

    Un matin,
    Quelque temps après
    L´arrivée de Bertie,
    Je fus réveillée
    Par l´odeur de la fumée.
    « Au feu ! » m´écriai-je
    En sautant de mon lit
    D’un coup !

    Arrivée dans le salon,
    J´ai vu qu´il y avait
    Le feu dans la cheminée.
    Et Bertie était tranquillement
    Assise sur le canapé sirotant
    Son habituelle tasse de thé. 
    « Good morning, my dear! »
    Me dit-elle en souriant.

    « Oh mais je ne savais pas
    Que la cheminée d'époque
    Marche toujours au feu de bois ! »
    M´exclamai-je bouche bée.
    « Moi non plus ! »
    Me répondit Bertie.
    « Ton café est prêt ! »

     

     

     


    votre commentaire