• Sur le chemin, des mots

     

    A Kajaani ( en Finlande ),
    un extrait d´un poème de Ilpo Tiihonen
    est gravé dans la pierre.
    Voici la traduction  en français du poème entier :

     

    Beaucoup

    Tout  cela que l´Etat ne sais pas
    je le porte à ta porte cette nuit

    les levers de lune, les couchers de soleil
    des vents l´ultimatum
    et de la pluie la phrase

    et mème si tu dormais
    je ferais rouler un ballon bleu et brillant
    jusqu´à tes souliers rouges.

     

     

    « Au mois de juinA partir d'aujourd’hui, l’humanité vit à crédit... »

  • Commentaires

    1
    Mardi 11 Juillet à 11:25

    Chouette poème.

    (Tu aurais dû mettre des sandales rouges,
    heureusement que les ongles le sont)
    :))

    Bon jour Elfine

      • Mercredi 12 Juillet à 11:34

        Si l'on prépare trop son voyage on risque de paniquer lorsqu'un imprévu se présente. :D

        Bonne journée à toi

    2
    françois
    Mardi 11 Juillet à 15:53

    C'est beau et évoque en moi bien des souvenirs d'une époque encore proche, trop proche... Attends je reviendrai te lire et t'écrire.

      • Mercredi 12 Juillet à 11:43

        Reviens quand tu veux, François. :)

    3
    Vendredi 14 Juillet à 16:15

    Qu'il est beau ce poème, si simple et si émouvant !

    Merci de m'avoir fait connaître ce poète finlandais Elfine !

    Belles fêtes du 14 juillet. 

      • Vendredi 14 Juillet à 17:38

        Tout le plaisir est pour moi :)

        Joyeux 14 juillet à toi !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :